Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

All the new curated posts for the topic: NTIC et Santé

older | 1 | .... | 12 | 13 | (Page 14) | 15 | 16 | .... | 73 | newer

    0 0


    Avec internet, nous sommes en train de vivre une troisième révolution industrielle. Cette révolution touche tous les secteurs de l’économie (Personne n’est à l’abri) et engendre de profondes mutations dans les usages et les attentes des internautes. J’ai déjà eu de nombreuses occasions de décrire ces transformations, mais pas forcément dans le domaine de la santé. Je profite d’une intervention récente donnée auprès d’un grand groupe pharmaceutique pour vous livrer un décryptage de l’impact de l’internet sur le secteur de la santé.

    De la médecine 1.0 à la médecine 3.0

    Quand on parle de santé, on fait forcément référence à la médecine. Vous pourriez me dire qu’il y a plusieurs types de médecine (douce, préventive, alternative…), mais pour des raisons de simplification, je préfère entamer cet article avec une analogie sur la médecine..




    0 0


    Découvrez cette excellente application pour découvrir le corps humain sous tous ses angles. Le WebGL de votre navigateur est indispensable.
    WebGL : voilà un terme dont vous peut-être entendu parler mais qui ne vous inspire finalement pas tant que ça. Alors quoi de mieux qu’une belle illustration plutôt qu’une explication technique poussée ?
    Sachez que le mode WebGL s’appuie sur les capacités 3D de votre carte graphique pour offrir de nouvelles possibilités à votre navigateur Internet. C’est cette technologie qu’utilise l’outil que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.
    Nous l’avons testé avec succès sous Chrome 23 et Firefox 17. Malheureusement pour les utilisateurs de Internet Explorer, Safari et Opera, ils ne pourront pas en profiter. L’installation des toutes dernières versions de ces fureteurs n’y changera rien.

    Lire la suite : http://www.memoclic.com/814-navigateurs/16988-explorer-corps-humain.html#ixzz2DdKuO3Jc




    0 0


    table ronde l'impact du web dans la relation médecin/patient.




    0 0


    Majoritairement ces équipements étaient jusqu’à présent utilisés à but consultatif : consultation de dossier patient, de résultat radiologiques, vidéo conférence, télé-diagnostic.

    De nouvelles utilisations se multiplient, impliquant les terminaux mobiles au coeur des activités, au sein des salles d’opérations, parties prenantes des actes chirurgicaux




    0 0

    Même si 70% des répondants croient qu'une décision médicale revient à parts égales au médecin et au patient, seulement 14% estiment qu'il est socialement acceptable d'exprimer un avis contraire et uniquement 15% ...

     

    Un obstacle pour la prise de décision partagée en ce qui concerne les soins médicaux, est qu'à peine une personne sur sept oserait dire à son médecin qu'elle ne partage pas sa façon de voir les choses, selon une étude québécoise publiée dans Archives of Internal Medicine.
    France Légaré de l'Université Laval et ses collègues ont demandé à 1340 personnes ce qu'elles feraient si elles se retrouvaient dans la situation suivante. "Leur médecin leur annonce qu'elles ont une maladie cardiaque modérément grave pour laquelle trois traitements existent: la prise de médicaments, l'angioplastie ou le pontage coronarien. Sur le plan médical, chaque option présente des avantages et des inconvénients et aucune n'est nettement supérieure aux autres."
    Plus de 93 % des répondants n'hésiteraient pas à poser des questions à leur médecin et à se prononcer sur le traitement qu'ils préfèrent. Mais 14% seulement oseraient lui dire ouvertement qu'ils ne partagent pas son point de vue. Même si 70% des répondants croient qu'une décision médicale revient à parts égales au médecin et au patient, seulement 14% estiment qu'il est socialement acceptable d'exprimer un avis contraire et uniquement 15% croient que quelque chose de bon peut résulter de la confrontation de leurs idées.




    0 0


    La télémédecine, ça parle à tout le monde mais pourtant un récent sondage montre que les Français ont encore du mal à cerner ces applications.



    0 0


    Infographie : découvrez #hcsmeufr en chiffres clés #infographie #esante #health20fr #hcsmca #hcsmeu #doctors20




    0 0


    Le Centre d'analyse stratégique s'est penché dans une note sur le recrutement de professionnels de santé en provenance de l'Union européenne, et relève ainsi que le nombre de professionnels formés à l’étranger et exerçant en France augmente, notamment dans les localités peu attractives.




    0 0


    Présentation faite lors de deux matinées organisées par Callimedia.



    0 0


    Selon IMS Health, l'automédication représente aujourd'hui 6 % du chiffre d'affaires des officines en France. Ce segment des médicaments achetés sans ordonnance (produits remboursables ou non) connaît une forte ...



    0 0


    Une nouvelle plateforme web de télémédecine permet d’obtenir à tout instant l’avis médical d’un dermatologue : iDoc24. Découverte. La jeune start up e-santé iDoc24, déjà implantée... (De la #telemedecine anonyme...



    0 0


    La « m-santé », ou santé mobile, définie comme la fourniture de soins de santé ou d’informations liées à la santé via un appareil mobile, est-elle une mode passagère ou un véritable mode alternatif de prise en charge ? L’étude « Emerging mHealth : paths for growth », réalisée par PwC auprès de 10 pays – Afrique du Sud, Allemagne, Brésil, Chine, Danemark, Espagne, États-Unis, Inde, Royaume-Uni et Turquie – montre notamment que l’adoption généralisée de la technologie mobile dans le domaine de la santé, ou m-santé, est aujourd’hui considérée comme inéluctable par plus de la moitié des médecins et des patients dans les pays développés et émergents du monde entier. Les attentes des patients sont élevées : environ la moitié d’entre eux prévoient qu’au cours des trois prochaines années, la m-santé améliorera la facilité d’accès, le coût et la qualité des soins. Ils sont convaincus que la m-santé modifiera la façon dont sont gérées les maladies chroniques, leur traitement et la santé en général. Ils anticipent que la m-santé modifiera les modalités de recherche des informations sur les problèmes de santé et sont convaincus qu’elle changera la manière de communiquer avec les médecins. Le rythme d’adoption sera probablement tiré par les marchés émergents où les soins manquent et les abonnements à la téléphonie mobile se sont généralisés. Ainsi, la m-santé y est perçue comme une manière de permettre l’accès à la santé, tandis que dans les marchés développés, elle est considérée comme un moyen d’améliorer la commodité, le coût et la qualité des soins.En revanche, les professionnels de santé – médecins et organismes payeurs – sont plus réservés. 42 % des médecins interrogés s’inquiètent de la trop grande indépendance que la m-santé donnera aux patients. D’ailleurs, parmi les patients qui utilisent déjà les services de m-santé, 59 % déclarent que ces services ont déjà remplacé des consultations de médecins ou des soins infirmiers. Les débouchés pour les industriels existent donc à condition de se focaliser sur des applications intelligentes à forte valeur ajoutée pour les patients et dont l’efficacité clinique est reconnue par les professionnels de santé. Les industriels doivent créer des solutions qui dépassent la technologie et s’approchent de la valeur ajoutée qu’un médecin pourrait apporter. Car les services demandés par les patients sont ceux qui aident à communiquer avec les professionnels de santé, à gérer leur bien-être, à donner des informations sur la santé et les médicaments, et enfin à diffuser des informations sur leur état de santé aux professionnels concernés.

    Élisabeth Hachmanian, associée, consulting secteur public, PwC elisabeth.hachmanian@fr.pwc.com




    0 0


    Interview de Pierre LEURENT, Président du groupe de télémédecine de Syntec Numérique...


    0 0


    Les réseaux sociaux comme méthode pour prévenir la propagation de maladies infectieuses ? Oui mais plutôt si les messages sont diffusés par le cercle proche d'un individu.


    0 0


    Les zones rurales et urbaines ne font pas faces aux mêmes problématiques de santé. Mais les NTIC, et notamment le mobile, peuvent avoir un impact positif sur l'accès aux soins de santé dans les zones rurales.



    0 0


    Télémédecine : un potentiel de 2,6 milliards d’euros d’économies annuelles: #télémédecine #télésanté http://t.co/1oIMiJJb...



    0 0


    Le Petit JournalDes soins de proximité pour ceux qui vivent loin

    La première plateforme de télémédecine (vidéo-consultations) sécurisée qui vous permet de consulter dans les mêmes conditions que dans votre pays...




    0 0


    Figaro SantéUne simulation en 3D pour dédramatiser l'accouchementFigaro SantéLe site web Born to be Alive prépare les femmes à l'accouchement à l'aide de mises en situation interactives.


    0 0


    Sondage manifestement dicté par des préoccuppations de lobbying. Ces dernières - quelque puisse être leur éventuelle légitimité - suffisent...


    0 0


    Le laboratoire CMST (Centre for MicroSystems Technology) en association avec la Ghent University de Belgique, a développé un un écran LCD incurvé si petit qu’il peut être intégré dans des...



older | 1 | .... | 12 | 13 | (Page 14) | 15 | 16 | .... | 73 | newer