Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

All the new curated posts for the topic: NTIC et Santé

older | 1 | 2 | (Page 3) | 4 | 5 | .... | 73 | newer

    0 0


    La mise en place de la e-santé en France, chimère ou réalité ?

    Publié le 25 juillet 2012 par Fabricevezin

     

    « Des leviers pour l’évolution des pratiques : nouvelles technologies de l’information et nouveaux métiers

    Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ont ouvert des perspectives sur le plan de la pratique individuelle, grâce aux outils d’aide à décision médicale et sur le plan collectif pour les professionnels par le biais des outils de communication et de mise en commun de l’information (télémédecine, dossiers informatiques partagés…). Le dossier patient virtuel et partagé est effectif. Le dossier médical systématiquement informatisé permet le partage de données.

    Ces dynamiques de coordination et de diffusion des technologies de l’information et de la communication au sein du système de santé ont débouché sur l’apparition de nouveaux métiers spécifiques : « coordonnateur » correspondant principalement à un rôle d’animation, de « facilitateur », en charge du suivi qualité au sein des réseaux de soins; de médiateurs santé réseaux assurant le suivi de certains patients et leur assistance, écoute, tout au long non seulement de sa trajectoire de soins, mais aussi plus largement dans tous les domaines de la santé, etc … »

    Cette prédiction est tirée d’un document[1] datant de 2010, rédigé par le LEEM (Les entreprises du Médicament) comportant des prédictions sur le système de santé français en…2025 !

    Alors qu’aujourd’hui, certains hôpitaux aux Etats-Unis offrent la possibilité de rédiger une ordonnance directement sur un smartphone ou une tablette et de l’envoyer par internet à la pharmacie du patient. Mode de fonctionnement sans doute boosté par le récent programme mis en place par l’administration Obama pour renflouer les caisses de l’assurance maladie avec l’aide de l’iPad. Des primes seront versées à chaque médecin qui utilisera l’application « drchrono EMR », application médicale reconnue d’utilité publique par le département Health&Human Services.

    L’application permet l’enregistrement et la prise de rendez-vous de patients, d’assurer la facturation en connexion avec les assurances, elle intègre des médias dans les dossiers médicaux, elle fait de la transcription vocale et permet de rédiger des ordonnances électroniques. L’abandon des dossiers médicaux papiers pour des versions numériques, permettrait d’économiser 80 milliards de dollars/an contre 19,2 milliards de dollars, le coût de ce programme.

    Possibilité qui sera sans doute possible en France dans quelques années car l’Assurance Maladie entend remplacer les ordonnances papier au profit de prescriptions électroniques dans l’ensemble des 23.000 officines de France, dont certaines pharmacies expérimentent déjà la télétransmission directe de ces ordonnances vers l’Assurance maladie, comme elles le font déjà pour les feuilles de soins qui permettent le remboursement à l’assuré. Les professionnels de santé (pharmacies, kinés, labos…) pourront alors, sur un portail internet professionnel, avoir accès à l’ordonnance du médecin. Fin du « chantier prévu »[2] en 2018.
    Je vous renvoie également vers un précédent article qui faisait écho à un post très détaillé, signé de hopital.fr, sur la question de la dématérialisation des prescriptions.

    Quoi qu’il en soit, comme le soulignait le député Pierre Lasbordes lors de la conférence M-health en novembre 2011 « L’heure n’est plus aux expérimentations ».
    Cependant beaucoup de points sont de l’ordre gouvernemental, politique et les acteurs financiers sont attendus, comme l’Assurance Maladie autour des remboursements des actes médicaux et consultations réalisés sous la forme de télémédecine.

    Et la dernière étude de l’ANAP ne risque pas de faire accéler le mouvement, compte tenu qu’elle confirme l’absence de “modèle économique pérenne” de la Télémédecine. En effet, en mai dernier, L’Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux présentait son rapport sur l’analyse de 25 activités de télémédecine, qui pointait la difficulté d’établir “un modèle économique construit”, par la faute d’un manque d’évaluation systématique des projets.

    L’ensemble des représentants des instances institutionnelles, présents lors de la présentation de cette étude, stigmatisait l’absence de grille d’évaluation performante permettant d’établir un bilan sur les projets et expérimentations autour de la télémédecine en France afin de “démontrer à la représentation nationale que la télémédecine a un retour sur investissement global positif”. Les mêmes s’accordaient également autour d’un besoin de “matrices d’évaluation” et d’un guide méthodologique à la mise en place d’études d’évaluation médico-économique”, élaborés par la Haute autorité de santé…

    Pour conclure, je dirais que le train de la e-santé est en marche, mais à l’échelle nationale, il semble prendre des chemins de traverses, laissant l’opportunité à des acteurs économiques privés de s’implanter sur des secteurs à potentiels et avec lesquels les institutionnels devront composer à moyen terme.

    Et vous, qu’en pensez-vous ?




    0 0


    Ressentir le contact  physique lors de la manipulation d'objets virtuels en 3D : un doux rêve ? Pas vraiment... la technologie évolue pour rendre les mondes virtuels de plus en plus réels (tiens, on ne parle presque plus de "réalité virtuelle"...


    0 0

    Première action phare du programme régional de développement de la télémédecine, les résultats de l’appel à projets Télémédecine ont été rendus fin mai.


    0 0


    e-alsaceCherche argent désespérémente-alsaceEnfin, dans les zones rurales et périurbaines, il donnera une réponse aux besoins de services publics que nos concitoyens sont en droit d'attendre (télésanté, télétravail, enseignement à distance...


    0 0
  • 07/30/12--04:46: Conférence 2012

  • Carrefour de la télésanté est un évenement organisé par le CATEL à l'assemblée nationale ([#Carrefour_telesante] Evaluation médico-économique de la télémédecine : quelle méthode adopter en 2012 ?


    0 0


    Des chercheurs de l'Université du Michigan Kellogg Eye Center (Etats-Unis) ont identifié un composé qui pourrait interrompre la chaîne d'événements qui causent des dommages à la rétine dans le cas de la rétinopathie diabétique (cause de cécité).



    0 0


    La récente mise en place d’un nouveau réseau social par le Docteur Moreira  s’inscrit dans une longue tradition communautaire,  mais se confronte également à des problèmes récurrents dans le domaine de l’e-santé.


    0 0


    RT @esante_gouv_fr: 5ème Congrès européen de l’Association nationale de télémédecine (ANTEL) http://t.co/EajvHbf3 #esante #telemedecine...


    0 0


    Comme dans beaucoup de secteurs, les hôpitaux français doivent composer avec une trésorerie fluctuante. Et ce, alors qu'ils ont besoin de plus d'espace pour accueillir les patients. Le gouvernement a décidé de leur venir en aide sur ces deux plans en mobilisant une partie des ressources du grand emprunt de 2010. Des fonds qui, au départ, devaient servir à la modernisation numérique des soins et à l'essor de la télémédecine.




    0 0


    Ce mouvement appelé m-santé (ou m-health pour les plus anglophones d'entre nous), prend son essor auprès des professionnels de santé… ... Le remplacement du Stéthoscope par le mobile est-il pour demain ?


    0 0


    SANTÉ: Partager les risques et les avantages de l'« innovation
    Une tendance émerge dans le domaine de la recherche concertée en santé.


    0 0

    Sciences: Deux développeurs Orange Tunisie s’engagent pour la télémédecine !: Après l’organisation d’un séminair...


    0 0


    Des chercheurs proposent de se servir de technologies courantes et peu onéreuses pour créer une box proposant des applications répondant aux besoins des personnes âgées et simplifiant ainsi leur quotidien grâce à une utilisation simple d’outils...



    0 0


    Portail des applications et de services aux citoyens sur téléphone mobile, coordonné par la Délégation aux usages de l'Internet (Ministère de la Recherche / Ministère de l'Industrie) .



    0 0

    UN PAS DE PLUS VERS LA LUTTE CONTRE LE DIABÈTE
    Des chercheurs de l’UNIGE ont développé une méthode
    d’analyse inédite permettant d’identi!er les molécules
    qui pourraient prévenir le diabète




    0 0

    Vendredi le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) Télésanté – Télémédecine Haute-Normandie a lancé en partenariat avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS) un appel d’offre en “dialogue compétitif“ afin de favoriser le développement des services de télé-imagerie en Haute-Normandie.

    Son montant est de l’ordre de 3M€. Intitulé PRATIC (Partage Régional d’Applications de Télémédecine et d’Imagerie Clinique), le projet est divisé en deux parties : l’amélioration de la télé-imagerie d’une part et le Picture Archiving and Communication System (PACS ; Système d’archivage et de communication d’image) de l’autre.

    La première permettra de mieux prendre en charge certaines pathologies comme les AVC que les hôpitaux ne peuvent pas tous traiter. Et la seconde apportera l’archivage mutualisé des examens d’imagerie. En d’autres termes l’idée est d’améliorer la protection des données en les disposant dans plusieurs endroits à la fois. Ce système existe déjà en Normandie, notamment entre les hôpitaux d’Evreux et du Havre qui sont dépositaires des informations de chacun.

    « Comme ça si une bombe explose dans l’un des bâtiments les données ne sont pas perdues », image Patrice Large le directeur du système d’information du CHI d’Evreux.

    Le Conseil Régional de Haute-Normandie participe également grâce à son réseau haut débit SYRHANO qui sera utilisé par le projet afin d’étendre la toile sur la majorité des hôpitaux de la région. L’opérateur sera désigné en février 2013. Les premières réalisations sont attendues pour l’été 2013.




    0 0


    Weka Santé

    La carte CPS, clé d'entrée dans la e-santéWeka SantéCette carte professionnelle de santé contient des données d'identification telles que la profession et la spécialité, et permet à son détenteur d'entrer dans la e-santé de manière simple...




    0 0


    Acteurs de la télésanté, vous vous posez certainement cette question :  quelle est la situation légale et actuelle du financement de la télémédecine en France ?


    0 0


    Se tourner vers un système ouvert basé sur l'Opensource permettrait d'améliorer le partage d'informations et le diagnostic des médecins. Mais le succès dépendrait de la bonne volonté de la communauté de santé à contribuer au système.


    0 0


    Les technologies de connectivité des hôpitaux et de maintien à domicile des patients (télétransmission) existent et sont aujourd'hui fiables. Mais dans les faits, les projets ont du mal à être déployés.


older | 1 | 2 | (Page 3) | 4 | 5 | .... | 73 | newer